la Fourrure

La fourrure et les peaux exotiques

 

Nous vous demandons la fin de l'horrible élevage des animaux pour la fourrure et du commerce de la fourrure et des peaux exotiques dans toute l'Union Européenne.


Fourrure


Pourquoi ? Nous n'avons absolument pas besoin de cette fourrure pour nous habiller. Cette fourrure peut être remplacée par la fourrure synthètique.
La fourrure est complètement inutile et cruelle.
Les animaux vivent dans des cages métalliques minuscules qui ne permettent pas qu'ils bougent et sont exposés à toutes les météos.
Les animaux élevés pour la fourrure souffrent terriblement de leurs conditions d'élevage et sont tués par des moyens extrêmement douloureux (souvent pour des raisons économiques et pour préserver au maximum la fourrure des animaux tués) : ils sont battus à mort par bâtons métalliques ou frappés contre le sol, empoisonnés, tués par gazage ou électrocution ou dépecés vivants.
Les animaux ne sont pas des marchandises, ils ressentent la souffrance et la douleur tout comme les êtres humains et vivent aussi des émotions comme les êtres humains : la tristesse, la dépression etc...
L’impitoyable industrie des peaux exotiques


Certaines personnes n’ont aucun scrupule lorsqu’il s’agit de prendre la vie d’un animal pour en faire un accessoire de mode à partir de peaux de crocodile, d’alligator, de serpent ou même d’autruche, de raie ou de requin pour se distinguer.
Ces animaux peuvent être braconnés dans leur milieu naturel ou bien élevés dans des fermes sordides, puis tués de la façon la plus douloureuse et ignoble qui soit avant que leurs peaux soient importées en Europe pour des marques « de luxe ». Les reptiles, comme les mammifères, ressentent la douleur et sont pourtant souvent mutilés sans être étourdis ou anesthésiés au préalable.


De la cruauté à l’état pur
Les serpents sont généralement cloués à des arbres, puis ouverts de bas en haut et dépecés vivants parce qu’il est dit que leur peau sera plus souple si elle est arrachée lorsqu’ils sont encore vivants. Les serpents sont ensuite froidement jetés comme des simples détritus et agonisent pendant plusieurs heures voire plusieurs jours avant de mourir parce que leur métabolisme est très lent. Dans certains pays, les pythons sont tués par étouffement : leur bouche et anus sont bouchés avec du ruban adhésif et on les remplit d’air ou d’eau. Il arrive qu’ils suffoquent pendant plus de 30 minutes avant de mourir.
Les lézards sont souvent décapités, mais certains se tordent de douleur alors que leur peau leur est arrachée.
La majorité des peaux de crocodile et d’alligator ont été prises à des animaux élevés dans des bassins surpeuplés et des eaux croupies et fétides. Ils sont abattus par balle ou sommairement à coups de marteaux. Les éleveurs préfèrent parfois sectionner leur moelle épinière en utilisant un maillet et un burin, ce qui parfois les paralyse mais ne les tue pas. Bien que cet acte soit censé rompre la moelle épinière, l’imprécision du geste fait qu’il leur faut parfois subir jusqu’à huit coups, leur infligeant une mort lente et douloureuse.
« La question scientifique de savoir si les alligators sont capables de ressentir la douleur et d’éprouver du stress est résolue : ils le sont. »
– Dr. Clifford Warwick, spécialiste en biologie et bien-être des reptiles
Les anguilles sont égorgées, évidées, dépecées puis décapitées. Ce procédé entraîne fréquemment une mort lente et atrocement douloureuse.
Les raies sont généralement tuées à coup de harpons dans la tête.
Les kangourous sont tués par millions chaque année et leur peau est souvent utilisée pour faire des chaussures de football. Bien que le gouvernement australien impose aux chasseurs de tuer les animaux par balle, ce gouvernement préconise aussi aux chasseurs de décapiter les petits orphelins et les adultes blessés en leur assénant un coup violent sur la tête pour leur « détruire le cerveau ».
La vente illégale de peaux exotiques est endémique et on trouve fraude, réglementation défaillante, étiquetage trompeur et manque de transparence à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement. Par exemple, on estime qu’un milliard de dollars (US) de peaux de python sont importées illégalement en Europe tous les ans.
De plus, parmi les millions de reptiles dont la peau est exportée depuis l’Asie du Sud-Est chaque année, beaucoup appartiennent à des espèces menacées dont le nombre d’individus décroît considérablement dans la nature.
Il existe peu de lois pour protéger les reptiles de la maltraitance, et celles qui existent sont rarement respectées. Par exemple, bien que les anacondas et les crocodiles soient protégés par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), on estime que pour chaque animal tué légalement pour le marché des peaux exotiques, un autre animal sera braconné. Cette industrie sans cœur est de plus extrêmement dilapidatrice, car il faut jusqu’à quatre crocodiles pour fabriquer un seul sac. (Peta)
Peaux d'autruche
En septembre 2015, des enquêteurs de PETA États-Unis se sont rendus en Afrique du Sud afin d'obtenir une vidéo inédite de l'intérieur des plus grandes entreprise d'abattage d'autruches au monde qui fournissent Hermès, Prada, et d'autres marques de « luxe ».
Les enquêteurs ont vu des employés contraindre par la force des autruches terrifiées à rentrer dans une machine d'étourdissement – et beaucoup d'entre elles glissaient ou tombaient – puis leur trancher la gorge. Les autruches qui attendaient leur tour assistaient impuissantes à la mise à mort de leur congénère qui se déroule juste sous leurs yeux.
Des employés ont été pris en vidéo alors qu'ils frappaient des autruches au niveau de la tête durant le transport, et lorsque des autruches venaient à trébucher sur une de leur congénère effondrée à l'extérieur de l'abattoir, le directeur de l'établissement a plaisanté en déclarant « Je vais appeler le responsable du bien-être animal tout de suite ».
Ces abattoirs fournissent des peaux d'autruche à Hermès, Prada, Louis Vuitton et d'autres marques européennes de mode haut de gamme. Les plumes – dont certaines sont arrachées de la peau des autruches alors qu'elles sont encore en pleine conscience – sont utilisées lors de spectacles comme celui au Moulin Rouge ou lors du Carnaval de Rio au Brésil, ainsi que pour la confection de plumeaux, boas de plumes ou d'accessoires. La viande d'autruche est vendue à travers toute l'Afrique du Sud et exportée principalement vers l'Europe. (Peta)
Il s’agit des deuxièmes révélations de PETA concernant des fournisseurs d’Hermès de peaux exotiques et c’est le premier aperçu de ceux de Prada. Par le passé, PETA avait déjà révélé que des alligators vivants était charcutés pour des bracelets de montre Hermès et que des crocodiles étaient enfermés dans des fosses surpeuplées pour des sacs Birkin. (Peta)
https://secure.petafrance.com/page/36836/action/1?locale=fr-FR

 

FOURRURE
L'industrie de la fourrure met à mort environ, chaque année, entre 90 et 140 millions d'animaux dans le monde et dont 70 millions en Chine le plus grand producteur.
https://www.petafrance.com/nos-campagnes/habillement/la-barbarie-du-commerce-de-la-fourrure/
Elevage de fourrure en France (84% des Français se prononcent pour l'interdiction des élevages d'animaux à fourrure en France) :
https://www.l214.com/enquetes/2018/fourrure/visons/

Elevage en cage :
Ces animaux sauvages sont confinés dans des petites cages de treillis métalliques dans lesquelles ils tournent en rond et essaient désespérement de s'enfuir. Dans ces cages, ils deviennent fous. Puis ils sont tués par gazage ou électrocution.
Plus de 85 % de la fourrure vendue actuellement est issue de fermes-usines dans lesquelles des animaux curieux et intelligents tels que des visons et des renards sont enfermés leur vie entière avant d'être finalement abattus pour leur peau. Ces conditions de vie, qui n'ont rien à voir avec leur environnement naturel et qui ne leur permettent aucunement de courir, sauter, jouer ou laisser libre cours à n'importe quel autre comportement naturel, rendent bien souvent fous les animaux. Elles induisent fréquemment des comportements agressifs, de l'auto-mutilation et même du cannibalisme.
Les lapins angoras sont généralement enfermés dans de minuscules cages à barreaux répugnantes et sont torturés jusqu'à quatre fois par an lorsque leur fourrure leur est arrachée. Pendant cette opération, ils sont généralement physiquement retenus pendant que les ouvriers leur arrachent les poils recouvrant leur peau sensible, ne leur laissant que ceux recouvrant leur tête. Dans un exposé mené par PETA dans des sites de production de fourrure en Chine, on peut entendre les glaçants cris de douleur que poussent les lapins auxquels est régulièrement infligée cette torture pendant deux à trois ans, avant qu'ils ne soient finalement abattus. (source L214)

Le piégeage
Cette pratique plus rare est tout aussi préjudiciable aux animaux. Le piège “à mâchoire” est de très loin le plus utilisé parmi toutes les techniques existantes. Qualifié “d’inhumain” par l’AVMA (American Veterinary Medical Association), il est interdit dans 89 pays en raison des atroces souffrances qu’il occasionne aux animaux.
Une mâchoire en métal se referme sur l’un des membres de l’animal, causant une très grande douleur. Immobilisés, ils restent parfois plusieurs jours sans pouvoir manger ou boire. Ils finissent souvent par mourir de froid, de faim, ou tués par un prédateur. S’ils sont encore vivants lors du retour du trappeur, ils sont généralement battus à mort ou étouffés afin de conserver la fourrure intacte de toute trace de sang. Le piégeage occasionne des nombreux dommages “collatéraux” parmi les animaux sauvages et domestiques. Pour un animal visé, on compte en général de 1 à 10 autres animaux qui meurent du piégeage, dont des chats et chiens domestiques.(source L214)


Une catastrophe écologique
Comme tout élevage, celui pour la fourrure n’échappe pas à la règle : il est extrêmement néfaste pour l’environnement. Les déjections des visons participent à la pollution des cours d’eau, sans compter que l’alimentation de ces animaux carnivores a un coût non négligeable. Pour chaque kilo de fourrure de vison produite, c’est 563 kg de nourriture qui seront gâchés !
Par rapport à la production d’autres matières textiles, la fourrure a une empreinte environnementale de 2 à 28 fois supérieure (Delft, januari 2011). Une fois retirée des animaux, la fourrure doit être traitée chimiquement afin qu’elle ne pourrisse pas. De nombreux produits polluants comme les sels d’ammonium ou le formaldéhyde peuvent être utilisés. (L214)


Les alternatives à la fourrure
Pour les personnes qui en aiment l’aspect ou la sensation au toucher, il existe un équivalent sans cruauté avec la fausse fourrure. Elle est fabriquée avec des fibres synthétiques disposées de manière à rappeler la texture et la couleur du pelage des animaux : le résultat est bluffant lorsque la qualité est au rendez-vous !
Avec un prix généralement deux à trois fois plus bas pour une qualité équivalente, la “fausse fourrure” a également l’avantage de moins peser sur l’environnement que la fourrure animale, non seulement cruelle mais en plus polluante. Certaines caractéristiques permettent souvent de distinguer la vraie fourrure de la fausse, mais dans le cas d’une imitation de bonne facture, la distinction au toucher est impossible. Certaines marques se sont engagées à ne plus utiliser de fourrure, elles sont répertoriées sur le site Mode sans fourrure, une initiative de l’association Animalter qui regroupe plus d’une dizaine d’autres associations françaises. (L214)
Politique
"L'abattage des animaux uniquement pour leur fourrure n'est plus de ce temps". Ministre de la Flandre, Ben Weyts. "Nous devons donc arrêter cette pratique".
"Les élevages pour la fourrure portent atteinte à la dignité des animaux" ont déclaré les juges de la Cour Suprême de Wallonie en prononçant leur interdiction.

Chine
La Chine est l'un des plus grands producteurs de fourrures au monde, avec 13 millions de renards et 14 millions de chiens viverrins en 2014, dont près de 7 millions de peaux de fourrures et d'articles en provenance de Chine et de Hong Kong.
Les défenseurs des animaux chinois ont filmé des fermes d'élevage d'animaux à fourrure dans le nord de la Chine pour le compte de HSI / UK, où des milliers de renards et de chiens viverrins passent toute leur vie dans de petites cages stériles. Les méthodes de mise à mort brutale, montrées dans les images d'enquête, comprennent des décharges électriques répétées et les animaux sont cruellement battus à mort avec des barres métalliques. Une fois dépouillés de leur fourrure, les cadavres de renard écorché sont souvent nourris aux jeunes renards et aux femelles enceintes / allaitantes.
Claire Bass, directrice exécutive de Humane Society International / UK, a déclaré: "Il n'y a rien de glamour à propos des conditions sordides dans les fermes d'élevage d'animaux à fourrure et de la misère de ces animaux maltraités. La vie est bon marché dans les fermes d'élevage d'animaux à fourrure de Chine et d'ailleurs, à tel point que l'on peut acheter de la fourrure de renard et de raton laveur pour seulement quelques euros.
Dans la nature, les renards et les chiens viverrins errent sur de vastes territoires de plusieurs kilomètres et vivent en groupes familiaux. Les ratons laveurs - qui ne sont pas du tout des ratons laveurs, mais une espèce de canidier sauvage grimpant dans les arbres - ont un habitat naturel de forêt luxuriante près de l'eau, et les renards creusent des terriers souterrains pour y élever leurs petits. Cependant, comme le montre la vidéo de Humane Society International / UK, les renards et les chiens viverrins endurent des privations implacables, confinés dans de minuscules cages, souvent seuls, dans lesquels ils sont obligés de rester debout toute la journée sur des sols grillagés qui peuvent causer des dommages. douleur aux pieds et autres parties du corps. Incapable de montrer des comportements naturels, le tournage répétitif lié au stress est souvent vu.
La vidéo de HSI / UK montre également à quel point les animaux sont tués brutalement, souvent soumis à une douleur physique, une souffrance et une détresse considérables et prolongées. Dans une séquence, un renard est soumis à de multiples coups à la tête, au visage et au cou avec un poteau métallique, pendant lequel l'animal se tord de douleur et est clairement encore conscient. Dans une autre séquence, un renard peut être vu inexpérimenté par un appareil d'électrocution anale brut de style "Heath-Robinson".
Le professeur vétérinaire HSI / UK, Alastair MacMillan, qui a étudié les images, a conclu: "En tant que vétérinaire, je suis absolument consterné par les preuves de la souffrance des animaux de routine dans ces fermes à fourrure. Dans une scène particulièrement troublante, plusieurs tentatives ratées d'étourdir un renard par électrocution ont eu lieu, causant sans aucun doute de grandes douleurs à chaque fois. Le pauvre animal peut clairement être entendu crier et lutter pour échapper à la tige de métal. Comme en témoigne la mort prolongée et extrêmement désagréable de l'animal, et tout comme le battage à mort également capturé sur film, nous pouvons seulement conclure que cette souffrance est un événement tragique de routine. "


Les personnalités françaises qui s'engagent contre la fourrure :
https://www.l214.com/balancetafourrure/


Les marques abandonnent une à une la fourrure : Parce que la cause animale et les conditions d’élevage préoccupent désormais un large public : Calvin Klein, Stella McCartney, Ralph Lauren, Vivienne Westwood, Tommy Hilfiger, Gucci, Michael Kors, Jimmy Choo, Donna Karan, Maison Margiela, Giorgio Armani, Hugo Boss, Donatella Versace, Diane von Furstenberg, Aigle, Kooples, Zara, Bershka ou encore Stradivarius, American Apparel, Scotch&Soda ou encore Esprit, H&M et Topshop, Timberland, The North Face et Napapijri,Selfridges et les sites commerçant Yoox, Net-a-Porter et Zalando, l’Old Spitafields Market, Zadig & Voltaire, Burberry, Jean Paul Gaultier, John Galliano, ou encore Coach (au moins 37 marques)

D'autres informations :
https://www.facebook.com/brutnatureFR/videos/329306104301237/ (Lapins depeces pour leur fourrure en Chine)
Lapins en Chine : https://investigations.peta.org/china-rabbit-fur/
https://www.peta.org/issues/animals-used-for-clothing/fur/
https://news.nationalgeographic.com/2016/08/wildlife-china-fur-farming-welfare/
https://www.express.co.uk/news/world/381117/Animals-electrocuted-strangled-and-skinned-alive-The-true-face-of-China-s-fur-farms
https://www.peta.org.uk/issues/animals-not-wear/fur-trade/
https://investigations.peta.org/chinese-fur-2/
https://www.peta.org/videos/a-shocking-look-inside-chinese-fur-farms/

VIDEO. "Cash Investigation" a remonté une filière de la fourrure en Chine et filmé les élevages de la honte
Les lapins dont la fourrure est notamment destinée au secteur du luxe sont élevés en Chine dans des conditions abominables. Une réalité bien éloignée du glamour vendu par les marques de luxe
https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-9-octobre-2018_2948679.html
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/travailler-avec-les-animaux/video-cash-investigation-a-remonte-une-filiere-de-la-fourrure-en-chine-et-filme-les-elevages-de-la-honte_2968863.html
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/travailler-avec-les-animaux/video-cash-investigation-une-lanceuse-dalerte-chinoise-temoigne-sur-les-terribles-conditions-delevage-des-animaux-a-fourrure_2968859.html

 

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2867219/Inside-Chinese-fur-farms-breed-raccoon-dogs-tiny-cages-skin-alive-make-luxury-coats-sold-West.html
https://news.nationalgeographic.com/2016/08/wildlife-china-fur-farming-welfare/
https://www.express.co.uk/news/world/381117/Animals-electrocuted-strangled-and-skinned-alive-The-true-face-of-China-s-fur-farms
https://www.petaasia.com/news/a-shocking-look-inside-chinese-fur-farms/
https://www.peta.org.uk/issues/animals-not-wear/fur-trade/
http://www.hsi.org/world/united_kingdom/news/releases/2016/02/fur_video_021816.html
https://investigations.peta.org/chinese-fur-2/

Traduction en anglais pour peaux exotiques : https://www.peta.org/issues/animals-used-for-clothing/exotic-skins-animals/
--------------------------------
Réglementation dans le monde
Pays qui ont interdit les élevages de production de fourrure.
Belgique, La Macédoine, la Suède, La Bosnie-Herzégovine, la Suisse, la Grande Bretagne, le Danemark, la Croatie, le Japon, l'Autriche, les Pays-Bas, la République Tchèque et la Norvège.
----------------------------------
91% des Français s’opposent au commerce de la fourrure, selon un sondage IFOP de 2019 (source : 30 Millions d'Amis).
84% estiment que la France doit interdire l’élevage d’animaux pour leur fourrure, selon un sondage YouGov de 2018 (source : L214).
61% des Européens estiment qu’il n’est pas acceptable d’élever les animaux uniquement pour leur fourrure, selon un sondage IPSOS de 2013 (source : European Fur Information Center)

Argument CONTRE : Loi 214 du code rural
L 214-1 Tout animal étant un être sensible doit
être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. (Pour la fourrure, étant enfermés dans de minuscules cages, les animaux ne peuvent pas bouger comme leurs impératifs biologiques l'exigent).
Vente fourrure synthétique à la place de fourrure torture
Remplacement peaux exotiques par des copies de peaux et plumes synthétiques à la place de vraies plumes
La fourrure et les peaux exotiques sont inutiles et issues d'une industrie extrêment cruelle. Tortures, maltraitances et cruautés sur animaux. Les maltraitances, cruautés et tortures doivent être interdites et arrêtées sur tous les animaux.

 

 

La France ne doit pas être complice des tortures, barbaries et cruautés sur les animaux dans l'industrie de la Fourrure et des peaux exotiques y compris peaux d'autruche.
Arrêtez l'élevage et le commerce pour la Fourrure et les peaux exotiques en France
Nous demandons la fin immédiate de l'élevage en cage pour la fourrure et la fin du commerce de la fourrure torture ou un projet de loi

 

Et encore...

           
 
Crack hero meth weed 1018x1024 Les visages de la drogue Résultat de recherche d'images pour "la drogue c'est de la merde"   Résultat de recherche d'images pour "tu t'es vu quand t'as bu"  Poumon d'un fumeur et poumon d'un non-fumeurRésultat de recherche d'images pour "poumons fumeur"