articles divers

Autres

Confédération française de la boucherie : Nous les avons appelé afin qu'ils transmettent aux bouchers nos idées de produits de reconversion et ils ont refusé.

Fédération des bouchers hippophagiques de France : Nous les avons appelé et ils ne veulent pas non plus transmettre nos idées de conversion aux bouchers de viande de cheval.

________________________________________________________________________

Information sur la Viande artificielle de la société hollandaise MosaMeat

La viande artificielle sera disponible sur le marché en 2021 avec un coût de production de 9 euros pour un steak.

Et en 2024-2025 des hamburgers de viande artificielle seront en principe disponibles dans les supermarchés.

www.mosameat.com

_________________________________________________________________________

Animalwebaction

Nos questions : Comment faites-vous pour envoyer des croquettes dans les pays étrangers (Roumanie, Serbie, Maroc etc..) étant donné le coût élevé des frais de transport ?
N'y a-t-il pas dans ces pays des associations qui peuvent aider ces refuges ?
Ces refuges peuvent organiser des tombolas (si c'est légal) pour des rentrées d'argent.

Leur réponse :
Nous disposons de plates formes logistiques dans ces pays ce qui nous permet d'éviter des coûts de transports élevés.

Dans ces pays, les aides publiques pour la cause animale sont souvent inexistantes, et il n'y a pas de fondations d'envergures capables d'aider tous les refuges.

Nous n'intervenons ainsi qu'en dernier recours, lorsque les associations ont épuisé toutes les autres possibilités d'aide.

___________________________________________________________________________________


    

 

 

Animaux de ferme en cage

Une Initiative Citoyenne Européenne pour la fin des cages "End the cage" a été lancée  par l'association CIWF et proposée au vote de la Commission Européenne

https://www.endthecageage.eu/

Le 30 juin 2021, la Commission a décidé de répondre positivement à l'ICE. Dans sa communication, la Commission expose le projet d'une proposition législative visant à interdire les cages pour un certain nombre d'animaux d'élevage. La proposition s'inscrira dans le cadre de la révision en cours de la législation sur le bien-être animal dans le cadre de la Stratégie de la Ferme à la Fourchette

En particulier, la proposition de la Commission concernera :

Animaux déjà couverts par la législation : poules pondeuses, truies et veaux ;
Autres animaux mentionnés dans l'ICE : lapins, poulettes, poules pondeuses, poulets de chair, cailles, canards et oies.
Pour ces animaux, la Commission a déjà demandé à l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) de compléter les preuves scientifiques existantes pour déterminer les conditions nécessaires à l'interdiction de l'utilisation des cages. La proposition législative, qui comprendra une proposition de date d'entrée en vigueur de l'interdiction, est prévue pour la fin de 2023 et fera partie de la révision prévue de la législation de l'UE sur le bien-être animal.

Parallèlement à la législation et pour faciliter une transition équilibrée et économiquement viable vers l'élevage sans cage, la Commission cherchera des mesures de soutien spécifiques dans des domaines politiques clés connexes, tels que le commerce, la recherche et l'innovation. En particulier, la nouvelle politique agricole commune fournira un soutien financier et des incitations - comme le nouvel instrument des éco-programmes - pour aider les agriculteurs à passer à des installations plus respectueuses des animaux conformément aux nouvelles normes. En outre, les États membres peuvent s'appuyer sur le Fonds pour une transition juste et le Mécanisme de relance et de résilience pour aider les agriculteurs à s'adapter aux systèmes sans cage.

Delphinariums, cirques itinérants, parcs zoologiques, élevages de visons : des mesures en faveur de la faune sauvage captive

Portées par Barbara Pompili, des mesures en faveur de la faune sauvage captive dans les delphinariums, cirques itinérants, parcs zoologiques et élevages de visons ont été annoncées le 29 septembre 2020. Retour sur les mesures phares.

Le ministère de la Transition écologique a engagé, au printemps 2019, un large cycle de consultations et de concertations paritaires avec des ONG, des représentants professionnels, des élus et des experts pour comprendre les enjeux attachés au respect des besoins physiologiques des animaux et au bien-être de la faune sauvage captive.

Voir la vidéo de l'annonce

Les mesures présentées par Barbara Pompili le 29 septembre concernent les cirques itinérants, delphinariums, parcs zoologiques et élevages de visons pour la fourrure. La volonté du Gouvernement est de construire la transition avec les professionnels. Une concertation aura lieu avec l’ensemble des secteurs professionnels considérés pour accompagner ces transitions dans les meilleures conditions pour les entreprises, les personnels et les animaux.

Ces chantiers seront doublés immédiatement par des actions de renforcement de la surveillance et des contrôles d’activités comprenant l’utilisation d’animaux sauvages, afin de faire cesser immédiatement les situations illégales.

____________________________________________________________________________

Les mesures en faveur de la faune sauvage captive


Les delphinariums

Interdiction d’ici 2 ans (2022) de la détention à des fins de spectacles d’orques (sauf sanctuaire, sans spectacle)
Interdiction d’ici 7 ans (2027) de la détention des dauphins à des fins de spectacles (sauf sanctuaire)
Interdiction immédiate de la délivrance d’autorisation d’ouverture de nouveaux établissements présentant des cétacés à des fins de spectacles
Interdiction immédiate de la reproduction des cétacés en captivité
Interdiction immédiate de l’introduction de nouveaux cétacés dans des structures à des fins de spectacle

Les cirques itinérants et les spectacles itinérants

Interdiction de la détention d’animaux d’espèces sauvages dont le degré d’incompatibilité de la détention en itinérance avec leurs besoins est important (notamment les fauves, les singes, les ours, les loups ou ceux nécessitant des bassins ou de grandes quantités d’eau comme les hippopotames, les otaries, les éléphants, etc.)
Interdiction de reproduction des animaux issus d’espèces sauvages concernés par les mesures d’interdiction ci-dessus
Interdiction immédiate de la délivrance d’autorisations pour les nouveaux établissements itinérants détenant des animaux d’espèces sauvages concernés par les mesures d’interdiction

Les élevages de visons pour la production de fourrure

Interdiction immédiate d’ouverture de nouveaux élevages de visons d’Amérique
Fin de l’élevage de visons d’Amérique (échéance 2025)

Les parcs zoologiques

Instauration de normes de détention visant à améliorer le bien-être de la faune sauvage captive en zoos pour certaines espèces, comme l’ours polaire (température, accès à des zones d’ombre…)
Instauration de mesures d’encadrement des spectacles en zoos (exemple : interdiction du public de toucher les animaux)

__________________________________________________________________________

Les mesures d'accompagnement des filières concernées


Accompagnement des professionnels et des entreprises

Proposer aux entreprises de les accompagner pour faire évoluer certains spectacles, dans la mise aux normes de leurs établissements ou dans une transition d’activité
Accompagner les professionnels sur le terrain pour veiller à la sérénité de leurs spectacles

Formation

Participer à l’amélioration de la formation des professionnels de chaque filière
Améliorer et actualiser la formation des agents de l’État, en charge des contrôles, par des échanges de bonnes pratiques entre les services
Inclure le bien-être animal de la faune sauvage dans la formation initiale des services en charge

Accompagnement pour le placement d’animaux

Accompagnement de refuges ou sanctuaires
Réflexions sur le placement des animaux

Etourdissement à vif

l'égorgement à vif d'un gros bovin dure près de dix minutes avant la perte de conscience de l'animal qui se débat dans des sursauts désespérés.

de nombreux pays européens sont en avance sur la France et interdisent totalement ces pratiques (Finlande, Grèce, Suisse, Danemark, Luxembourg, Pays-Bas, …).

la Fédération vétérinaire européenne demande « l'étourdissement pour tous, quelles que soient les circonstances ».

Commission européenne et Parlement européen

Comment la législation européenne est-elle adoptée ?

La «procédure législative ordinaire» (anciennement «codécision») est la procédure la plus courante pour adopter la législation de l'UE. Les propositions de législation doivent être approuvées à la fois par le Parlement européen, qui est directement élu par les citoyens, et par le Conseil, qui réunit les gouvernements des 27 États membres.
Élaboration de la législation européenne

Avant de proposer de nouvelles initiatives, la Commission évalue leurs conséquences possibles sur le plan économique, social et environnemental. Pour cela, elle élabore des «analyses d'impact», qui déterminent les avantages et les inconvénients des actions envisagées.

La Commission consulte également les parties intéressées, telles que les organisations non gouvernementales, les autorités locales et les représentants des entreprises et de la société civile. Des groupes d'experts la conseillent sur les questions techniques. De cette façon, la Commission veille à ce que les propositions législatives répondent aux besoins des principaux intéressés et n'engendrent pas de formalités administratives superflues.

Les citoyens, les entreprises et les organisations peuvent participer aux consultations en se rendant sur le site web de la Commission consacré aux consultations publiques.

Les parlements nationaux peuvent émettre officiellement des réserves s'ils estiment qu'une question serait mieux traitée au niveau national qu'européen.

Révision et adoption

Le Parlement européen et le Conseil examinent les propositions de la Commission et proposent des amendements. S'ils ne parviennent pas à se mettre d'accord, le texte passe en deuxième lecture.

En deuxième lecture, le Parlement et le Conseil peuvent de nouveau proposer des amendements. Le Parlement a le pouvoir de rejeter la proposition s'il ne parvient pas à un accord avec le Conseil.

Si les deux institutions se mettent d'accord sur les amendements à apporter à la proposition, celle-ci peut être adoptée. Dans le cas contraire, un comité de conciliation tente de trouver une solution. À ce stade (troisième et dernière lecture), le Conseil et le Parlement peuvent rejeter la proposition.

Vous pouvez suivre en direct sur internet les séances du Parlement européen et certaines réunions du Conseil.

___________________________________________________________________________________________

Bien-être animal :

 Le 20 mai 2020, la Commission a annoncé  la stratégie "de la ferme à l'assiette  qu'elle réviserait, d'ici à la fin de 2023, la législation relative au bien-être animal afin de l'aligner sur les dernières données scientifiques. Pour identifier les textes législatifs qui doivent être révisés et les lacunes de la précédente stratégie européenne en matière de bien-être animal, la Commission a mis en place plusieurs activités d'évaluation au cours des dernières années."

____________________________________________________________________________________________

Interpeller le Parlement européen et la Commission Européenne

Les députés européens ne peuvent pas faire des propositions de loi, seule la Commission Européenne peut le faire. Les députés européens voteront des lois soumises par la Commission.

Il faut donc interpeller la Commission Européenne. Et 2 moyens d'interpeller sont les pétitions (il existe une Commission de pétitions) et l'Initiative Citoyenne Européenne.

La Commission des pétitions décidera des suites à donner aux pétitions. L'Initiative Citoyenne Européenne est un processus qui permettra de demander à la Commission Européenne de nouvelles législations. L'Initiative Citoyenne doit atteindre au moins 1 million de signatures dans au moins 7 pays européens.

Compétences de L'Union Européenne : la Tauromachie n'est pas de la Compétence de l'Union Européenne. Nous ne pouvons donc pas interpeller la Commission Européenne pour interdire la Tauromachie.

Tauromachie : "Il est important de souligner que l'article 13 du TFUE reconnaît explicitement que "les coutumes des États membres relatives notamment aux traditions culturelles et au patrimoine régional " constituent la limite au principe du bien-être animal tel qu'il est énoncé. La tauromachie est toujours considérée comme une tradition culturelle et un élément du patrimoine régional de plusieurs États membres. Par conséquent, ces pratiques restent de la seule compétence des États membres concernés."

Nos pétitions pour la Commission Européenne

Interdire d’attacher chiens sauf pour un pique-nique pour quelques heures ou une balade en Europe
Et Interdire de laisser les chiens à l’extérieur quand il fait froid (les chiens seront mis au chaud par les propriétaires) en Europe

Interdiction attaches chiens

Des chiens sont attachés constamment ou très longtemps quotidiennement surtout dans les campagnes. Les chiens sont attachés la majeure partie de leur temps à une niche, une clôture ou un objet fixé par une chaine ou une corde.

C’est une pratique inhumaine.

Les chiens ont un besoin physiologique d’espace pour se dégourdir les pattes tout comme les êtres humains ont un besoin vital de bouger.

Un chien gardé à l'attache pendant des jours, des mois voire des années est atteint de dommages psychologiques graves. Un chien sociable et docile gardé en permanence à l'attache devient névrotique, malheureux, anxieux et rapidement agressif. 

 En France, les statistiques de morsures (600 000/an) ne détaillent pas encore les circonstances: de nombreuses attaques de chiens gardés à l'attache ont été signalées.
Le livre "Attaques mortelles de chiens" déclare que 25% des morsures fatales ont été infligées par des chiens à l'attache de toutes races.

Tragiquement, les victimes de ces attaques sont souvent les enfants qui sont inconscients de la menace ou présence du chien attaché. De plus, un chien qui se libère de ses entraves après avoir été désocialisé reste très agressif et peut chasser tout intrus sur son chemin.

EST-CE QU'UN CHIEN A L'ATTACHE FAIT UN BON GARDIEN ?

Non. L'emprisonnement crée l'agression, pas la protection. Laisser un chien au bout d'une chaine, c'est le DESOCIALISER par une perte progressive de son attachement à TOUS les humains: il agressera dès lors tout ce qui le stimule ou lui fait peur, enfants, chiens, facteur... et même son "maître" contre qui il peut rediriger l'attaque puisqu'il symbolise ce qui le prive de cette action.

Les statistiques montrent qu'un chien dans une maison, est très dissuasif : un chien attaché ne fait que du bruit...et encore, il est facile de lui proposer des distractions ou de lui faire du mal, il ne sera alors d’aucune utilité pour garder la maison.

EN GENERAL, SONT-ILS BIEN TRAITES?

Un chien abandonné à l'attache est rarement considéré: nourrissage aléatoire, gamelles d'eau renversées, absence de soins vétérinaires élémentaires, vulnérabilité aux intempéries.
Puisque les chiens enchainés ont un comportement névrotique, il est parfois difficile de les approcher, ce qui les prive de toute forme d' affection.

 POURQUOI L'ATTACHE EST-ELLE DANGEREUSE POUR LE CHIEN LUI-MEME?
    
En plus du dommage psychologique induit par le fait d'être retenu en permanence, les chiens obligés de vivre au bout d'une chaine font des cibles faciles pour les autres animaux, humains ou insectes.
Les chiens isolés et attachés sont aussi recherchés par les pourvoyeurs de laboratoires ou de réseaux de combat ou encore simplement pour leur viande ou fourrure. Enfin, les chiens en arrivent à se blesser, s'étrangler, se mutiler inexorablement.

Les chiens urinent ou défèquent au même endroit, ce qui en fait un endroit nauséabond et source de bactéries, les chiens sentent ces odeurs constamment. L’endroit n’est pas toujours nettoyé par le propriétaire.

Aux Etats-Unis, de grands Etats ont définitivement interdit la pratique de l'attache au même titre que la lutte contre les risques de détention d'armes ou de l'alcool au volant !

Il est prouvé aujourd'hui que les violences exercées à l'encontre des animaux sont souvent des signes annonciateurs ou révélateurs de violences domestiques
 
De nombreux criminels ou délinquants accusés de faits de violences sur leurs proches ou autrui étaient connus pour leurs actes de cruauté envers leurs animaux domestiques : le lien entre ces deux formes de violences doit nous garder vigilants en cas de mauvais soins apportés à un chien.

 

Conclusion : Maintenir longtemps ou constamment un chien attaché est inhumain car les chiens doivent absolument pratiquer des exercices physiques réguliers.
Restreindre ponctuellement la liberté de son animal est acceptable, le faire sur de longues périodes est criminel.

Les chiens ou chats pourront être maintenus attachés pendant quelques heures seulement pendant un pique-nique, une balade ou dans la voiture.

Un animal enchaîné est pris dans un cercle vicieux: frustré par de longues périodes d'ennui et d'isolation sociale, il devient névrosé et se coupe peu à peu d'un mode de communication normal avec les autres. On peut assister alors à des comportements stéréotypés de type aboiements incessants, sauts, agressions redirigées sur sa chaîne, tournis, qui lui permettent d'évacuer ce trop plein d'énergie non dépensé mais l'isolent un peu plus chaque jour. Finalement, le chien abandonné peut seulement regarder sa vie passer: un destin cruel pour un animal essentiellement social. Chaque pays, département ou municipalité qui interdira ces pratiques fera une communauté plus sûre et plus humaine.

 Interdiction de laisser les chiens dans le froid, ils doivent être placés au chaud

Il doit être interdit de laisser des chiens à l'extérieur en hiver ou quand il fait froid car ils doivent être protégés du froid. Leur niche ne leur permet pas assez de se réchauffer. Certains chiens attachés n’ont pas de niche. Les chiens devront être placés à l’intérieur dans un endroit chaud. Les chiens peuvent être victimes d’hypothermie.

Et encore...

           
 
Crack hero meth weed 1018x1024 Les visages de la drogue Résultat de recherche d'images pour "la drogue c'est de la merde"   Résultat de recherche d'images pour "tu t'es vu quand t'as bu"  Poumon d'un fumeur et poumon d'un non-fumeurRésultat de recherche d'images pour "poumons fumeur"